MENU
Chirurgien de la main

La bague, la meilleure ennemie du doigt

Les conseils du Dr Chihab Taleb  

Le port de bague est commun, il l’est tellement qu’un doigt, l’annulaire, en porte son nom. Objet de coquetterie ou de lien profond, une bague témoigne de beaucoup de choses : le pacte amoureux, social du mariage, l’appartenance à un cercle de pensée ou encore le garant d’une filiation par sa transmission.

Malheureusement, on oublie trop souvent que le port de bague est pourvoyeur d’environ une amputation de doigt par jour. Un accrochage malheureux de la bague sur un grillage ou un rebord de fenêtre et c’est tout le doigt qui risque l’amputation. A la manière d’une guillotine, la bague lorsqu’elle est accrochée va littéralement arracher le doigt de la main. Les possibilités de réparations seront malheureusement très mauvaises et limitées car les lésions engendrées très délabrantes.

Quelques conseils simples doivent être suivis pour limiter au maximum ces accidents :

  • Ne jamais bricoler, jardiner avec des bagues au doigt.
  • Préférer une bague avec un point de faiblesse sur l’anneau afin que la bague cède plus tôt.
  • Éviter absolument toute bague sur le pouce, un pouce amputé est dramatique pour la fonction de la main.

Enfin, une alliance portée autour du cou garde toute sa symbolique
en se rapprochant même encore un peu plus du cœur…

Date de publication : 14/04/2020