MENU
Chirurgien de la main

La rhizarthrose

La rhizarthrose : l'arthrose de la racine du pouce

Quelles en sont les causes ?

L’articulation à la base du pouce (articulation trapézométacarpienne) est une des articulations les plus contraintes et les plus sollicitées à la main. Son usure est plus précoce que les autres articulations. L’arthrose du pouce prédomine chez les femmes après la quarantaine.

Quels en sont les symptômes ?

Le symptôme principal est la douleur majorée à la prise en pince. Elle se majore le soir et au lever. Au début de l’évolution, les crises douloureuses alternent avec des périodes d’accalmie puis le fond douloureux devient permanent. L’évolution naturelle de l’arthrose du pouce est la raideur complète et définitive de l’articulation.

Comment en faire le diagnostic ?

Le diagnostic est avant tout clinique avec une douleur à la pression de l’articulation, à sa mobilisation. Une déformation du pouce peut également exister. Une radiographie suffit à affirmer le diagnostic, elle permet également de planifier le traitement envisagé.

Quel en est le traitement ?

Au stade précoce, des attelles de repos avec des règles d’économie articulaire sont proposées. Les infiltrations peuvent calmer les douleurs un temps.

Lorsque le traitement par attelle n’est plus efficace, la chirurgie est indiquée. De nombreux progrès ont été faits ces dernières années et le remplacement de l’articulation par une prothèse donne de très bons résultats aussi bien en temps de récupération qu’en mobilité. Parfois, la mise en place d’une prothèse n’est plus possible et le recours à une trapézectomie (résection du trapèze) est le dernier recours.

Date de publication : 14/04/2020